Burger, kebab, pizza, tacos… La guerre des fast-foods est bien lancée !

Alors que les usages et les attentes des consommateurs ne cessent d’évoluer au fil du temps, les fast-foods classiques continuent de voir leur part de marché augmenter au fil des années. Alors qui de la pizza, du burger, du tacos ou du kebab tire son épingle du jeu ?

Zoom sur les différents fast-foods et sur les grandes tendances du marché !

Le burger et la pizza ont la cote

L’éternel burger et la pizza italienne ont encore vu leur part de marché augmenter en 2019, et de belle manière : +2% de chiffre d’affaires en moyenne. Tous les voyants sont au vert : davantage de visites sur les points de vente, un panier moyen en augmentation et une cote de popularité au beau fixe.

Si l’année 2020 sera forcément particulière en raison du Covid, le burger et la pizza tirent tout de même leur épingle du jeu grâce à la belle évolution de la livraison à domicile et aux enseignes comme Just Eat, Uber Eat ou

Dans le même temps, des initiatives de chefs étoilés ont permis de redorer les blasons de ces plats autrefois cantonnés à la malbouffe. Des sites web comme Tonton-Pizza.net se proposent d’ailleurs de revenir en détail sur toutes les questions liées aux pizzas, preuve que l’heure est aussi à la confection maison et aux plaisirs de manger des plats goûteux… et sains !

Le kebab en légère perte de vitesse face au tacos

Côté kebab, autrefois roi du fast-food, notamment dans les plus grandes métropoles, c’est un peu la soupe à la grimace. Si les indicateurs étaient corrects en 2019, l’année 2020 sera sans doute très difficile : la faute à la quasi-absence de service de livraison en ces temps de pandémie, mais aussi à cause d’une offre qui peine à se renouveler.

L’arrivée en force du tacos a sans doute pesé dans la balance, alors que des enseignes made in France comme O’tacos ou Takos King ne cessent d’ouvrir de nouveaux points de vente dans l’Hexagone. A eux deux, ces seules enseignes revendiquent près de 250 franchisés rien qu’en France métropolitaine !

Dans le même temps, le kebab n’a pas encore réussi à réellement se structurer autour d’une marque forte ni à proposer des plats plus sains, végétariens ou encore « revisités ». Le panier moyen semble plafonner pour ce produit, à la différence des autres fast-foods.

Laisser un commentaire